Non, Clément Kanku ne s’est pas exilé à l’Ambassade du Canada

1
788

Deux enregistrements audios et des révélations du journal américain New York Times ont clairement établi une implication du député de l’opposition Clément Kanku dans les massacres dans la région congolaise du Kasaï, mais aussi une probable implication dans les assassinats des experts de l’ONU.

Floribert Kabange Numbi, Procureur général de la République (PGR) a annoncé mardi l’ouverture d’une enquête dans l’affaire des conversations téléphoniques du député Clément Kanku. Le PGR dit avoir écrit à Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale,  pour qu’il « entende » le député Kanku!

Mercredi, plusieurs médias alternatifs congolais ont affirmé que l’ancien ministre s’était exilé à l’Ambassade du Canada à Kinshasa. Une version vite démentie par ses proches.

« Certains l’annoncent dans l’ambassade du Canada mais c’est de la pure invention »,  explique à La Libre Afrique.be un de ses proches.

« Mais c’est vrai que nous sommes prudents désormais. On n’était pas trop d’accord pour qu’il s’explique dans une conférence de presse. C’était trop dangereux. En interdisant la tenue de cette réunion, le PGR nous a bien aidé », ajoute-t-il. Voilà qui est dit.

 

1 COMMENTAIRE

  1. kanku complice dit nous toute la verite qui est derriere toi, qui est le comanditataire sinon tu es tombe dans le piege dela MP, nous voulons la verite rien que la verite denoce tout le monde

Comments are closed.