« Je n’ai jamais quitté ma cellule de prison », affirme Franck Diongo

0
718

Tout est parti d’une photo diffusée dans la soirée de jeudi sur les réseaux sociaux où on y voit les opposant Bruno Tshibala et Franck Diongo. Ce dernier, en prison, aurait donc eu une liberté provisoire pour « rendre hommage » à Etienne Tshisekedi, le leader du Rassemblement décédé le 1er février dernier.

Dans la foulée, Franck Diongo a  joint la rédaction de POLITICO.CD, démentant avoir quitté sa cellule du Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK, ex-Makal) où est détenu. Le député national a été condamné le 28 décembre à cinq ans de servitude pénale principale par les juges de la Cour suprême de justice siégeant d’office de Cour de cassation en matière répressive d’infraction de flagrance au premier et dernier degré.

Le président du parti d’opposition Mouvement lumumbiste progressiste (MLP) a été reconnu coupable d’arrestation arbitraire et de détention illégale aggravée. Le ministère public l’avait accusé d’avoir séquestré trois militaires de la Garde républicaine dans sa résidence et de les avoir roués des coups et blessures le 19 décembre.