RDC : le gouvernement plaide pour la diversification des sources de financements climatiques

IMG-20231106-WA0024

En matière de financement climatique, le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi a plaidé pour la diversification des sources de financements climatiques pour promouvoir le développement d’un marché de carbone juste et équitable, comme mécanisme de gestion durable des écosystèmes forestiers. C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Communication et Médias à l’issue de la cent dix-huitième réunion du Conseil des ministres du vendredi 03 novembre à Kinshasa.

« Fort de sa position stratégique au sein du bassin du Congo ainsi que de ses ressources naturelles nécessaires pour la transition écologique mondiale, la République Démocratique du Congo a réaffirmé, au cours de ce Sommet, son leadership environnemental et climatique naturel. Le Président de la République a eu l’occasion de décliner les orientations stratégiques en matière de gouvernance des forêts et de mobilisation des financements, actuellement poursuivies par le gouvernement », a déclaré Patrick Muyaya.

Le deuxième sommet des Trois Bassins à Brazzaville sur les écosystèmes de biodiversité et des forêts tropicales a permis aux différents participants du monde scientifique et politique à définir des stratégies communes visant à rehausser les actions contre les changements climatiques, la déforestation et la perte de la biodiversité.

« Les discussions ont été sanctionnées par une déclaration des Chefs d’Etat et de gouvernement appelant notamment : au renforcement de la coopération entre les Trois Bassins ; au développement des solutions ad hoc sur les plans institutionnel, diplomatique juridique, scientifique, technique et technologique, adaptées aux défis spécifiques de chaque Etat et de chaque bassin et la mobilisation financière et au développement de mécanismes de financement traditionnels et innovants. Ces acquis et ces ambitions méritent d’être consolidés lors de la Cop 28 prévue le mois prochain à Dubaï », a relevé le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya.

Relevée au rang de premier poumon mondial, la RDC se dit préoccupée d’assurer une gestion durable de ses forêts. L’Etat congolais s’inscrit dans cette démarche pour chercher à améliorer les conditions de vie des populations locales qui vivent de la forêt et dans la forêt.

Félix Tshisekedi a appelé le gouvernement, dans une approche interministérielle, à assurer une meilleure préparation technique de la participation de la RDC à la grand-messe du climat à Dubaï.

Persi M