Jonas Tshiombela, coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise, joint au téléphone par la rédaction de POLITICO.CD ce jeudi 08 août, a qualifié les critères posés par le premier ministre pour entrer au gouvernement, de perte de temps.

Selon lui, les vrais enjeux se passent ailleurs par les vrais décideurs et l’on imposera au premier ministre les hommes et les femmes qui n’ont rien à faire avec tous ces critères.

Pour le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise, le FCC a l’emprise sur l’appareil de l’Etat au-délà de l’institution présidence de la République contrôlée par Félix Tshisekedi.
Car, les postes clés seront occupés par le Front Commun pour le Congo.

Sagissant de la place de la société civile au gouvernement, il estime qu’ils n’ont pas été associés lors des discussions et même lors des consultations qui sont en cours. Et il pense qu’ils ont été déconsidérés.

Rappelons que Sylvestre Ilunga Ilunkamba, premier ministre congolais, avait débuté ce mercredi 07 août les consulations formelles pour la formation de son équipe du gouvernement.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *