l'info en continu

Nord-Kivu: L’armée accuse des membres de la Lucha de « se muer en un groupe armé »

- Publicité-

Dans un communiqué de presse du 04 mai 2020, le général Yamba Kabangu, commandant a.i. du secteur opérationnel Sukola au Nord-Kivu, accuse des militants du mouvement citoyen LUCHA « en connivence » avec les « résidus » d’un groupe armé Maï-Maï AFRC d’avoir « organisé des actions contre l’armée » à Nyamilima dans le territoire de Rutshuru, au Nord – Kivu.

Deux soldats tués, notamment le soldat de 2e classe Elisha Bin Elisha, qui a été abattu le 04 avril 2020, et l’adjudant Mukoko Shomari tombé le 02 mai à Nyabitale.

- Publicité-

L’armée note que deux armes de type AK47 ont été récupérées.

L’armée, qui dit avoir reçu la mission de traquer tous les groupes armés, prend la communauté locale et internationale à temoin et appelle les amis de la LUCHA/Nyamilima à revenir au bon sens.

« Et dans le cas contraire, il promet de tirer toutes les conséquences possibles par rapport à ce comportement, » conclut le communiqué.

Thierry Mfundu

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU