Sud-Kivu : « un civil doit être rassuré, chaque fois qu’il se croise avec un policier » affirme le nouveau Commissaire provincial de la Police

- Publicité-

« Zéro mort » dans toutes les opérations de la Police Nationale Congolaise sur le terrain et dans tous les coins de la province du Sud-Kivu, c’est l’objectif que s’assigne le nouveau commissaire provincial de la police Sud-Kivu, le Général Jean-Bernard Bazenge. Il l’a révélé à ses troupes réunies dans différentes unités lors d’une parade tenue ce lundi 27 janvier 2020 à Bukavu, la première après sa prise de commandement.

C’était pour lui une occasion révéler sa politique pour la sécurisation de la province du Sud-Kivu, mais également donner les lignes de conduite à ses éléments. Dans son speech, le général a insisté sur la collaboration entre population et la police. Pour lui, cette collaboration doit favoriser plus la concertation et non la confrontation, qui pour lui cause assez de dégâts. A cet effet, il a rappelé la mission de la police, celle de sécuriser les personnes et leurs biens.

« La police doit travailler pour défendre les droits humains et cultiver aussi l’esprit d’humanisme. Le partenariat police population doit être effectif. Il faut favoriser plus la concertation et non la confrontation, parce que mon objectif est que chaque opération sur terrain soit couronnée d’un bilan zéro mort. La police est au service de la population. Un civil doit-être rassuré, chaque fois qu’il se croise avec un policier » ; martèle le Général Jean-Bernard Bazenge.

Il a par la suite décrié l’indiscipline et les tracasseries policières, la consommation des boissons fortement alcoolisées et du chanvre. Il rassure qu’il sera très regardant quant à ce.

La lutte contre la criminalité urbaine est aussi un des soucis majeurs de Jean-Bernard Bazenge, qui vient d’hériter une province avec la situation sécuritaire fragile. Il s’engage à travailler fort pour réduire cette criminalité. Pour y arriver, il faut toujours la confiance et la collaboration de la population avec la police afin de dénoncer tout cas suspect.

Enfin, Bazenge a invité ses troupes à ne pas favoriser la fraude fiscale mais plutôt favoriser plus la mobilisation de recettes afin de permettre la reconstruction et le développement du pays et de la province en particulier.

Thierry M. RUKATA/ Politico.cd

- Publicité -

EN CONTINU

notre sélection