.
Les inspecteurs de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) de la ville de Mwene-ditu dans la province de Lomami ont renvoyé ce mercredi 23 octobre dans certaines écoles tant privée que publique les élèves de la sixième des humanités pour n’avoir pas payer les frais de vérification de dossier.

On nous a renvoyé aujourd’hui par le préfet des études parce que nous n’avons pas encore payer l’argent du contrôle de dossier qui s’élève à 10 000 francs congolais à chaque élève finaliste. Les inspecteurs passent à l’école chaque jour pour réclamer cette somme en disant que sans l’argent pas le contrôle de dossier“,a déclaré à POLITICO.CD, une élève de place sous l’anonymat.

Cette pratique continue au moment où le maire de la ville de Mwene-ditu, Fidelie Kabinda Mutonji avait dans un communiqué rendu public le 9 octobre dernier porté à la connaissance de la population que le contrôle des dossiers des élèves finalistes de l’enseignement secondaire dans son entité est gratuit et s’effectue sans aucun frais.

Le paiement des sommes d’argent imposé par certains inspecteurs aux élèves est une pratique révolue et doit être dénoncée “,insistait le communiqué.

Daniel Ilunga