Après les massacres perpétrés hier par les adeptes du mouvement Kamuena Nsapu dans le Kasaï central, la malnutrition infantile est devenue la principale bête noire des habitants du Kasaï Central. Elle vient d’atteindre des proportions inquiétantes précisément à Mapangu à environ 50 km d’Ilebo rapporte l’Association de Développement d’Ilebo par la protection sociale (ADIPRO).

Le retour massif des réfugiés congolais ayant fui, en Angola, les atrocités commises par ces “rebelles” d’un autre âge, et la désormais rareté des terres arables pour des cultures vivrières sont à l’origine de cette situation qui prévaut, depuis plusieurs mois déjà dans ce territoire.

Ni le Gouvernement central et encore moins les organismes internationaux humanitaires n’ont encore réagi aux cris de la population de ce coin du pays livrée à elle-même face à ce «tueur silencieux» qu’est la malnutrition infantile.

Les ONG locales et en particulier l’Association de Développement d’Ilebo par la protection sociale (ADIPRO) a mis à contribution sa branche jeunesse dans la sensibilisation des adultes.

Usant de l’approche pédagogique, cette Ong aide en effet les parents à identifier les aliments particulièrement nutritifs auxquels le plus grand nombre n’accorde hélas qu’une attention amortie du fait de la tradition, et à les préparer de manière à conserver toutes leurs propriétés!

Loin du bruit et de la fureur de Kinshasa, des images qui ne sont pas sans rappeler le Biafra ou encore la Somalie d’une certaine époque…

Thierry Mfundu

2 comments

  1. Mapangu n’est pas dans la province du kasai centralnmais plutôt dans la province du kasai. Vérifier vos informations avant de les publier s.v.p

Comments are closed.