Les députes nationaux , les sénateurs et députés provinciaux présents à kinshasa ont échangé ce mardi 1er Octobre 2019 avec les autorités de la Gecamines représentées par le PCA albert Yuma, le DG Jacques Kamenga, le DG Lea de CTL ( Centrale Thermique de Luena), le Secrétaire Général Maitre Ngele, Mr Kasongo, président de la délégation syndicale ainsi que quelques conseillers au conseil d administration.
Deux invités ont aussi participe a cette rencontre. Il s’agit du professeur Maloba, expert accompagnant les élus et Godefroid Kanku Tshitungu, Représentant en RDC de la société Allemande Evagor, comme invité spécial.

Après les présentations, la parole a été donnée à Gaspard Mutonkole chef de la délégation pour circonscrire le cadre de la réunion: les élus sont venus auprès de la Gecamines s’informer sur la situation du projet de la centrale thermique de Luena qui risque de tomber à l’eau si la Gecamines ne signe pas la correspondance destinée aux investisseurs Allemands car ce projet est vital pour le Haut Lomami.

Prenant la parole , le PCA Albert Yuma a introduit en insistant sur le fait que CTL est totalement une entreprise privée avec 70% de parts pour la Gecamines et que le gouvernement n’a pas de part dans la société .
Notons que ce projet est en vigueur depuis 2012 , après la visite qui avait été faite par le Président Honoraire Joseph Kabila et qui avait instruit la Gecamines à lancer un projet de production d énergie pour le Haut Lomami à partir du charbon de Luena.
C’était pour répondre aux besoins exprimés par les populations du Haut Lomami et aussi une façon pour lui de les remercier pour son élection.

La Gecamines a lancé le projet de production d’énergie à partir du charbon de Luena pour le Haut Lomami avec la société Evagor.

La Gecamines a financé les études de faisabilité pour un montant de 15 millions de dollars; cette étude faite par la société Allemande, n’a porté que sur la certification de 15 millions de tonnes de charbons sur un potentiel de 80 millions de tonnes de réserve .

L’investisseur Allemand a promis de compléter l’étude sur fond propre après remboursement des 15 millions dépensés par la Gecamines et ce, au moment du lancement du projet .

Après multiples tergiversations et rencontres sans issues , la Gecamines a solicité une contre expertise auprès d’une entreprise Britanique qui a démontré que l’étude faite par les Allemands était incomplète et le projet ne pouvait pas être financé, car non bancable .
Pour la Gecamines, Evagor est tout simplement un Commissionaire et donc on ne peut pas lui confié le projet CTL. En plus cette société a changé 3 fois le montant du projet : initialement prévu pour 660 millions de dollars pour une production de 540 Mégawatts, Evagor a revu le montant au double mais pour la moitié de la capacité de la centrale soit 270 Mégawatt; et enfin tout récemment après avoir rencontré la nouvelle administration à la Présidence ce montant a été porté a 2,7 millards.

Soucieux de voir ce projet réussir pour le développement du Haut Lomami , le PCA Yuma a invité les élus à accompagner la Gecamines dans la mobilisation auprès du gouvernement central du financement additionnel de 20 millions de dollars pour la finalisation de l étude. La Gecamines s est déjà engagée dans la recherche des nouveaux partenaires et deux sont déjà intéressés.

Complétant le PCA Yuma , Le DG Lea de CTL a affirmé qu à ce jour, le projet a déjà garanti une énergie de qualité, fiable et au coût compétitif à 10 clients .
La distribution se fera en îlots c’est à dire que le projet va construire sa propre ligne haute tension de 400 Kv de Luena à Tenke puis des lignes moyennes tensions vers LIKASI et KOLWEZI.

Un long débat a succédé à ces deux exposés et les points suivants ont été évoqués :

  1. L’assurance de la Gecamines pour la réalisation de ce projet : le PCA Yuma a assuré les élus que ce projet est incontournable pour le bien être des populations du Haut Lomami et pour la Gecamines elle même parceque l énergie de l l’usine Deziwa devait provenir en grande partie de Luena
  2. Le lieu de la construction de l’usine , kolwezi ou luena : l’usine sera implantée à Luena car actuellement les usines de transformation sont construites là où on produit la matière première, sinon le transport augmenterait inutilement le coût de la production.
  3. La distribution du courant dans le Haut lomami : 10% de l énergie est réservée à la vocation sociale et le courant sera amené jusqu à kamina et les environs. Aussi ce projet pourra desservir le projet Étain – Cassiterite que la Gecamines prévoit dans le Haut Lomami.
  4. Les négociations ont eu lieu uniquement avec les Allemands et pas avec L’Union européenne.
  5. La maîtrise de la technologie du charbon entre les Allemands et les Chinois : il a été démontré que si les Allemands maîtrisent la technologie en Europe , les Chinois sont aussi très avancés dans le domaine et possèdent actuellement les meilleures et grandes usines de charbon avec une technologie très avancée avec un très faible impact environnemental
  6. Possibilité de poursuite judiciaire de la Gecamines par les Allemands en cas de rupture de contrat : c’est plutôt le contraire par ce que la Gecamines a investi 15 millions qui devaient être remboursés par Evagor et en plus la lettre de garantie du financement par la banque Allemande n est jamais arrivée .

En conclusion, les deux parties se sont mises d’accord pour la poursuite de la réalisation du projet CTL et que le gouvernement devra débloquer les 20 millions de dollars pour compléter l’étude.

La Gecamines devra aussi accélérer le processus de sélection d’un partenaire fiable pour ce projet.
Une cellule a été mise sur pied par les élus du Haut Lomami pour garder le contact avec la Gecamines et poursuivre les démarches auprès du gouvernement central .

Les élus du Haut Lomami ont tenu à rendre public ce rapport pour donner la bonne information à la population car ils ont le devoir de recevabilité vis à vis de leurs électeurs. Ensemble, pour le développement du Haut Lomami,” conclut le rapport de cette rencontre.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *