Le gouvernment central a annoncé cette années la gratuité de l’école primaire mais jusqu’à ce jour soit près d’un mois depuis le lancement de l’année scolaire certains enseignants se montrent moins optimistes quant à l’applicabilité de cette décision.

C’est le cas des enseignants des écoles protestantes du Nord-Kivu qui donnent aux autorités congolaises jusqu’au 07 octobre prochain pour que les enseignants non payés se retrouvent sur les listings de paie, les nouvelles unités soient mécanisés et payés et que les payés voient leur salaire être revu à la hausse en défaut de quoi ils annoncent d’entrer en grève.

” Les enseignants sont entrain de travailler mais ne savent pas s’ils auront combien comme salaire de la part du gouvernement. Les NP (non mécanisés) qui savent pas s’ils seront payés puis qu’ils sont pas encore sur les listings de paie, les NU (Nouvelles Unités) qui ne sont pas encore recensés et la prime qui est déjàsupprimée et on ne voit aucune action du gouvernement. Ces enseignement donnent l’ultimatum jusqu’au 7 octobre, si rien ne va alors les enseignants reprennent leurs responsabilités” aindiqué à Politico.cd Kasereka Kalengya president du syndicat des enseignants de l’ECC/CEBCA

Merveilles Kiro/Politico.cd