lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 15:59 15 h 59 min

Kongo-central: ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée provinciale pour examiner le cas Matubuana

- Publicité-

Ouverture de la Session extraordinaire de septembre 2019 ce lundi 23 septembre à l’Assemblée provinciale du Kongo central. La cérémonie est marquée par le discours du président de cet Organe délibérant.

Après avoir circonscrit les contextes de la convocation de cette deuxième Session extraordinaire au cours des vacances parlementaires en cours, Pierre Anatole MATUSILA souligne : ‘‘il convient de noter que l’autorisation de poursuites sollicitée par le Procureur Général près la Cour de Cassation ne doit pas être entendue comme une accusation du Gouverneur Atou MATUBUANA par notre Assemblée provinciale, dès lors que le Procureur Général semble s’être lui-même déjà fait une conviction, en affirmant dans son réquisitoire que le Gouverneur Atou MATUBUANA est le commanditaire des faits incriminés sous la qualification légale d’outrage public aux bonnes mœurs. Il s’agit plutôt d’une démarche se conformant à l’article 151 de la Constitution qui réaffirme le principe de la séparation des pouvoirs, en précisant que le pouvoir législatif ne peut ni statuer sur des différends juridictionnels, ni modifier une décision de justice, ni s’opposer à son exécution. Cela suppose que la partie mise en cause jouit de la présomption d’innocence, tout en lui donnant l’occasion d’aller présenter devant l’autorité judiciaire compétente ses moyens de défense, comme le souligne le réquisitoire du Procureur Général près la Cour de Cassation. »

Le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central appelle ses collègues députés provinciaux à la prise de conscience du fait que l’incident Mimigate salit la réputation du peuple Kongo et provoque des agitations et des tentatives de récupération politicienne avec des manœuvres visant à opposer les populations.

Il les invite à placer l’intérêt supérieur de la province au dessus des intérêts privés et à examiner le réquisitoire du procureur général avec objectivité au cours de la prochaine plénière.

Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...