Après leur dernier sit-in qualifié de “non événement” par la direction régionale de Airtel, les militants de la Lutte pour le Changement (LUCHA) sont revenus ce lundi 16 septembre 2019 devant le bureau provincial de cette maison de télécommunication pour la même cause: “Exiger l’amélioration des services offert par airtel à ces abonnés.”

Nous sommes revenus ici parce que nous n’avons pas eu gain de cause lors de notre dernière manifestation. Il faut que Airtel respecte ce que ce qu’il avait promis devant le procureur et d’autres autorités c’est à dire, revoir ses tarifications, améliorer la qualité de la connexion internet et même aider à identifier et localiser les kidnappeurs qui opèrent à travers la province du Nord-Kivu en utilisant le réseau Airtel pour exiger des rançons exorbitantes”, a dit un de manifestant à Politico.cd à Goma.

Selon Espoir Ngalukie un d’eux, la LUCHA compte même passer des nuits devant ce bureau jusqu’à ce qu’elle trouve gain de cause à ses revendications et appelle la population à se joindre à elle pour dénoncer ce que ce mouvement citoyen appelle “escroquerie”.

Merveilles Kiro/Politico.cd