Le député national Amato Bayubasire vient d’amorcer ses contacts avec sa base électorale, dans le territoire de Walungu. Ses contacts entre dans le cadre de parler à la population de Walungu sur la gratuité de l’éducation de base, le rôle de la population pour sa mise en application effective et aussi rendre grâce à Dieu pour avoir était élu.

Ce vendredi 13 septembre 2019, Amato Bayubasire a communié avec les fidèles de la Chapelle Cagombe, dans la Paroisse de Walungu, où il s’était engagé à soutenir les travaux de construction de la dite Chapelle.

A cet effet, il a remis aux fidèles de cette chapelle les matériaux de construction, à l’instar des briques, du sable, des ciments et des planches pour la charpente.

Devant l’Abbé Curé de cette paroisse, Jean-Pierre Kabazana, ce député a promis également de prendre en charge les portes et les fenêtres de cette chapelle.

Au sujet de la gratuité de l’enseignement de base en RDC, Amato a rappelé la promesse de la coalition Cap pour le Changement, celle de rendre effective la gratuité de l’école primaire, dès la rentrée scolaire 2019-2020, promesse devenue aujourd’hui une réalité.
A cette occasion, il a ému le vœu à tous les gestionnaires d’écoles et à tous les acteurs dans le secteur de l’éducation à s’impliquer pour faciliter la tâche, afin de ne pas bloquer l’effectivité de la gratuité, longtemps attendu par les parents, il y a plus de 2 décennies.

« Le premier ministre a annoncé le paiement des enseignant à travers le pays d’ici septembre et donc, nous appelons population à accompagner cette mesure du gouvernement congolais. Tous les coordonnateurs, tous les gestionnaires qui exigent les frais illégaux doivent maintenant arrêter, parce que l’Etat est entrain de renaitre » ; dit ce député national.

Tout en saluant cette mesure prise par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, ce cadre de l’Union pour la nation Congolaise, UNC félicite pour sa part l’honorable Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Chef de l’Etat pour avoir coordonner la cellule de préparation de 100 jours du président de la république et de la gratuité de l’enseignement, au sein du cabinet du Chef de l’Etat.

Par la suite, il invite la population à dire « Non » à tout chef d’établissement qui oserait demander la prime aux parents. Ces derniers doivent avoir le courage de dire aux enseignants que leur patron est l’Etat congolais.

« Je reconnais qu’il y a encore plusieurs difficultés parce que pendant mes vacances parlementaires, j’ai constaté qu’il y a plusieurs enseignants non mécanisés et non payés dans le territoire de Walungu. A ce sujet, nous avons déposé à la SECOPE, une liste de plus de 135 écoles qui doivent être prise en charge par l’Etat » ; poursuit Amato Bayubasire.

Les parents et les fidèles de la chapelle Cagombe ont quant à eux exprimé leurs sentiments de gratitude à Amato Bayubasire, pour son engagement à redorer l’image de ce lieu de culte. « C’est une satisfaction pour nous de voir l’honorable nous ôter le fardeau de construction de notre Eglise, nos sincères remerciements et que Dieu le bénisse » ; déclare le Chef de Secteur de Cagombe. Ils remercient également le Chef de l’Etat pour la gratuité de l’école primaire, une mesure qui vient soulager les parents.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd