L’organisation Partenariat pour la Protection Intégrée PPI et le Cadre Provinciale de Plaidoyer pour la Paix et la cohésion sociale ont remis au ministre provincial de l’environnement un document contenant des propositions pour guider les autorités provinciales à trouver des solutions durables aux conflits qui opposent les peuples autochtones pygmées dans le Parc National de Kahuzi-Biega, PNKB.

Un dialogue réunissant toutes les parties prenantes au conflit avec d’autres partenaires visibles ou invisibles, ainsi que d’autres institutions de la République pour mettre définitivement fin à ce conflit, car le risque d’un conflit intercommunautaire n’est pas évitable, fait savoir Maitre Pascal Mupenda, Directeur des programmes de PPI en RDC.

Ce dernier pense qu’avant la mise en exécution de ce plan, toutes les parties en conflits devraient arrêter avec les actes de violence les uns envers les autres afin de donner la chance à ce processus.

Pour lui, toutes les sensibilités ont été prises en compte et espère qu’avec l’implication de tous, la solution sera définitivement trouvée.

“Il y a lieu de trouver des solutions à ce problème car il est impérieux et même urgent de protéger le Parc National de Kahuzi-Biega et aussi de prendre en compte les revendications des peuples autochtones pygmées et les remettre dans leurs droits. Avant que cela arrive, nous invitons toutes les parties à s’abstenir de tous les actes qui peuvent compromettre le processus de recherche des solutions”; poursuit-il.

Il y a de cela plusieurs mois que les pygmées du PNKB sont en conflit avec les gardes parcs. Les affrontements qui opposent ces deux camps ont déjà enregistré des morts et des blessés chez les Pygmées et même chez les gardes parcs.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd