Lors d’une descente effectué ce mercredi 28 août 2019 à l’endroit où l’éboulement est survenu, causant la mort de trois personnes et une autre blessée sur avenue industrielle, le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje a annoncé les sanctions graves contre toute personne ayant occasionnée la vente et donnée l’autorisation de bâtir à ce site impropre à la construction.

“Quels que soient leurs rangs, les concernés seront châtiés et répondre de leurs actes”, martèle le chef de l’exécutif provincial. Faisant référence à sa gouvernance, celle de “Gouverner autrement”, Ngwabidje promet de mettre fin à l’impunité.

«Nous allons passer en revue tous les sites dangereux de la province du Sud-Kivu et les mesures seront prises immédiatement. C’est vraiment beaucoup de tristesse de voir comment les gens courent derrière l’argent et menacent la vie des autres. Et nous disons que cela doit se termine, puisque si on avait écouté le ministre qui a dans ses attributions les affaires foncières qui a pris la décision de fermer, il n’y aurait pas eu mort d’hommes » a-t-il promis.

Ce site impropre à la construction sera vite fermé afin de protéger la RN5 et préserver l’environnement sur ce site. Un mûr de soutènement avec gradins y sera construit.

Pour des intérêts égoïstes, ceux qui ont dirigé la province et certains sont encore là, ont exposé la population à la mort, en autorisant la construction a ce site impropre; dénonce le gouverneur.

Attristé par ce drame, le gouverneur a aussi présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Pour rappel, ce drame était survenu le mardi 27 août et les victimes sont des fidèles d’une Eglise Protestante en terrassement anarchique entre la RN5 et celle de l’avenue Industrielle dans la commune d’Ibanda; en diagonale du Cerdaf et de l’OCC Sud-Kivu.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd