En marge des fortes tensions ayant émaillées ce mercredi matin les députés du Bas fleuve et du Cataractes à propos de la vidéo devenue virale du Vice-gouverneur à moitié habillée et accusé de viol, une délégation des chefs coutumiers du district de Bas Fleuve s’est entretenu ce mercredi 28 aout 2019 au siège de l’organe délibérant avec les membres du bureau de l’Assemblée provinciale du Kongo central.

Leur entretien a principalement tourné sur l’humiliation dont fait l’objet le Vice Gouverneur du Kongo central Justin Luemba Makoso.

Nous sommes venus signifier aux autorités de la première Institution provinciale que le traitement infligé au Vice Gouverneur, fait la honte de toute une province et condamnent cette façon d’agir des metteurs en scène; une contre nature de Mukongo,” a fait savoir le chef de la délégation KANICK KINI ANACLET, au sortir de l’entretien.

Selon lui, ils ont prié leurs interlocuteurs d’entendre toutes les parties et de prendre des dispositions qu’il faut contre les fautifs pour préserver la paix sociale au Kongo central.

Le message a été bien reçu par les membres du Bureau de l’Assemblée provinciale qui selon Pierre Anatole MATUSILA président de l’organe délibérant provincial, “l’Assemblée provinciale s’est déjà inscrite cette voie. “

Il les a ensuite remercié pour l’initiative prise qu’il a jugé combien louable pour le bien de la province.

Au nom de tous les chefs coutumiers du Kongo central, KANICK KINI ANACLET a lancé un message de paix à la population, car pour lui, “ce dossier ne doit pas raviver le démon du tribalisme, démon de la division et du sous développement. Il estime que les Bakongo, en cas de problème, dialoguent et finissent par trouver la solution sans s’exposer devant tout le monde.

Il a demandé aux animateurs de la province, de poser des actions concrètes, de grandes envergures pour la population et non des spectacles déshonorants et ignobles.

Thierry Mfundu