Deux personnes ont été tués et un autre gravement blessé au cours d’une attaque armée vers la colline Dragon sur le tronçon Bunia-Kasenyi en territoire d’Irumu dans la province d’Ituri ce lundi 19 Août vers 16h00 rapporte Jean Bamanisa, Gouverneur de la province de l’Ituri.

“2 personnes ont été tues et une autre blessé Ce Lundi 19/08/2019 vers 16h, par des hommes armés ont pillé deux éleveurs et emporté ,11milles dollars sur la route Bunia- Tchomia. Les victimes, ils étaient tous sur une même motos dont un motard,” a écrit Jean Bamanisa, Gouverneur de la province de l’Ituri.

Et d’ajouter: “Un des passagers blessé a été acheminé au centre de Santé de Bogoro, les morts acheminés à la morgue de Bunia. Aprés ces different forfait commis, les FARDC les ont pourchassé, ils ont récuperé une arme AK47 de ces malfrants.Ces derniers se sont dirigés vers la foret de Nombe.”

Le chef de secteur de Bahema Sud, Kataloho Takumara donne quant à lui un bilan de 3 morts dont deux mamans commerçantes et le motard.

Ces personnes se rendaient à Kasenyi au bord du lac Albert sur une moto. Elles sont tombées dans une embuscade tendue par des hommes armés à 16 h30 vers la colline Dragon sur le tronçon Bunia-Kasenyi,” témoigne Kataloho Takumara.

Et de poursuivre:”Les hommes armés ont alors ouvert le feu sur ces gens qui sont morts sur-le-champ.
Les victimes ont ensuite été dépouillés de leurs effets personnels notamment l’argent, leurs pardessus et leurs téléphones portables
.”

Alerté par le chef de Bahema Sud qui se trouvait à moins d’un kilomètre du lieu de drame, les FARDC sont intervenus et ont traqué les asaillants.

Au cours de l’échange des tirs qui s’en est suivi, un coupeur de route fut blessé et l’un d’eux a abandonné son arme du type AK47 qui a été récupérée par des militaires congolais comme le confirme le Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri.

Il sied de noter que les coupeurs de route font la loi
sur cet axe routier. Une situation qui inquiète les commerçants et les usagers de ce tronçon.

Pour ce, ils demandent aux autorités de renforcer la présence des militaires sur cette route pour garantir la sécurité des personnes de leurs biens.

La province de l’Ituri est en proie à plusieurs groupes armés qui s’en prennent aux populations civiles qu’ils tuent et prennent les biens.

Thierry Mfundu