Dans une correspondance accusant réception de la lettre de la fédération provinciale de l’Alliance des Forces Démocratiques et Alliées (AFDC-A) de Modeste Bahati Lukwebo pour la tenue d’une marche pacifique ce jeudi 15 août 2019, le maire de Bukavu Bilubi Ulengabo Méschac dit ne trouve pas opportune la tenue de cette manifestation pour diverse raisons.

Le maire de la ville justifie sa position par le fait que la ville est sous menace de la Maladie à Virus Ebola et par l’effectif des éléments de l’ordre qui ne peut pas permettre la sécurisation des citoyens dans tous les coins de la ville de Bukavu.

Je porte à votre connaissance que l’organisation de votre marche n’est pas opportune dans cette période où la ville est sous menace de la maladie à virus Ebola mais aussi, les effectifs et moyens de la police ne permettent pas la sécurisation des citoyens dans tous les coins et recoins concernés“, lit-on dans cette correspondance et dont une copie est parvenue à Politico.cd.

Par ailleurs, le maire demande l’AFDC-A de Lukwebo de constituer une délégation de 5 personnes au maximum qui pourra déposer leur mémorandum à l’autorité provinciale.

Cette marche était projettée dans l’objectif de soutenir Bahati Lukwebo, qui exige un quota de 5 ministères dans le gouvernement Sylvestre Ilunga, vu un nombre important de ces députés au parlement.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd