Deux jours après qu’un cas de la maladie à virus Ebola soit détecté et confirmé positif dans la ville Goma au Nord-Kivu, province voisine à celle du Sud-Kivu, le plan de riposte contre ce virus dans la province du Sud-Kivu es activé.

Lors d’une conférence de presse tenue à son cabinet de travail ce mardi 16 juillet 2019, le gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi appelle la population du Sud-Kivu au calme et à la vigilance.

Pour lui, tout cas suspect, c’est-à-dire celui présentant une température plus de 38 degré Celsius, d’hémorragie externe et d’autres signes doit être alerté au personnel de santé le plus proche et dans un bref délai.

Le Chef de l’exécutif provincial du Sud-Kivu invite une fois de plus ses administrés à respecter les règles d’hygiène, notamment celle de se laver régulièrement les mains. Il annonce qu’à chaque entrée de la province du Sud-Kivu, soit aux ports, aéroports, à toutes les frontières de la province et sur la route Bukavu-Goma, les checks point seront installés, composés des laves mains et le thermomètre laser.
Remerciant les équipes de riposte se trouvant à Goma, Ngwabidje rappelle la responsabilité de tout un chacun dans la riposte afin d’épargne le Sud-Kivu de ce virus mortel.

Notons que l’équipe de riposte contre Ebola au Sud-Kivu est cordonnée par le ministre provincial de la santé, accompagné de plusieurs partenaires financiers et techniques travaillant dans le secteur de la santé.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd