Les équipes de la riposte d’Ebola conrinue à rechercher les personnes qui sont entrées en contact avec le cas confirmé d’Ebola à Goma le dimanche dernier.

Selon le docteur Michel Yaou, ses personnes devraient s’annoncer pour qu’elles soient vaccinées et qu’elles bénéficient d’une observation de 21 jours.

Pour la population de Goma, il l’invite à ne pas paniquer. Pour ce docteur, il faudrait cette population s’approprie le slogan “Je me protège et je protège mon voisin” qui veut dire que même s’il s’agit d’un proche, il faut le denoncer s’il présente des signes d’Ebola afin de sauver la vie.

“Nous recherchons justement ces personnes qui ont été en contact avec le cas pisitif, c’est l’élément clé pour contrôler l’épidémie.Entreprendre les activités de prévention notamment la vaccination et leur suivi. si vous avez été en conact avec le cas positif vous devrez être suivi pendant 21 jours” a indiqué ce docteur.

Le cas positif d’Ebola de Goma avait été déplacé vers la ville de Butembo le lundemain de sa decouverte à Goma par les équipes de riposte. Ce pasteur a été signalé mort en cour de route avant d’atteindre la ville de commercial.

La decision de déplacer le patient de Goma vers Butembo étaitde lui donner plus de chances parce que là bas nous avions des traitements plus éffectifs. Le centre de traitement de Goma est un centre qui est entrain d’être renforcé. Il y a un nouveau centre qui est en pleine construction et si vous allez à l’hopital général vous allez constaté que ce centre se trouve dans un endroit exigu et le fait de cette promiscuité et avoir un cas positif mettait aussi en risque tous les autrespatients qui sont souvent des cas suspects ” a-t-il expliqué à Politico.cd

Merveilles Kiro/Politico.cd