Le gouverneur de la province du Lualaba veut redynamiser les secteurs d’activités agricoles et touristiques. Son initiative tend d’une part à contrecarrer la crise alimentaire et d’autre part à booster l’économie locale.

Dans son programme quinquennal présenté à l’Assemblée provinciale, le gouverneur du Lualaba a sorti du lot deux axes prioritaires à savoir l’agriculture et le tourisme en plus du secteur minier.

Pour Richard Muyej, l’ambition est de faire du Lualaba, le plus grand grenier de l’ex-province du Katanga. C’est ainsi qu’il encourage les agriculteurs disséminés dans les territoires à revenir à leurs activités, et à ceux qui sont dans les mines désirant diversifier leur investissement, de se plonger dans le tourisme.

Dans son plan quinquennal, il note que: « ce nouveau mandat fera naître des chantiers d’espoirs dans tous les territoires à travers différents domaines, en diversifiant l’économie, et en renforçant l’encadrement de la jeunesse.»

Plus que confiant, Muyej voudrait faire de l’agriculture et du tourisme deux piliers importants qui s’inscrivent dans le cadre du programme du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, celui « de renforcer la performance dans le secteur minier et promouvoir le tourisme, qui devient le secteur le plus prospère après l’extraction minière.»

En outre, le gouverneur du Lualaba à précisé que son programme contribuera à améliorer l’accès de la population aux soins de santé de qualité. Sur ce, il a annoncé l’arrivée au mois d’août, d’une délégation composée de plusieurs médecins spécialistes, afin de former le personnel soignant de l’hôpital de référence Mwangeji de Kolwezi.

Adrien Ambanengo | Politico.cd

1 comment

  1. Le nouveau gouvernement provincial de la Province du LUALABA aura une charge très lourde, le temps est au travail… La population de la dite province est autorisée à effectuer un contrôle sur les animateurs de l’entité provinciale. Puisque le Gouv Richard MUYEJ nommé LE BÂTISSEUR, se veut de l’émergence de sa province, les travailleurs seront encouragés et les naïfs écartés de la course.
    LUALABA YA KAZI…

Comments are closed.