Nord-Kivu: le directeur de la Commission Nationale de Prévention Routière(CNPR) appelle à l’audit de la gestion de ses prédécesseurs 

Après huit mois de son installation à la tête de la Commission Nationale de Prévention Routière (CNPR), en province du Nord-Kivu, Bienfait Manegabe a dénoncé, dans une lettre adressée au président de la République et quelques autorités, un détournement de cinq cent septante-trois mille neuf cent septante-huit point soixante-huit dollars américains (USD573 978,68), somme détournée par son prédécesseur.

À cette somme vient s’ajouter plusieurs dettes que son prédécesseur a contracté au nom du service, des dettes évaluées à quarante milles dollars américains ( USD 40. 000). “À part la somme de 573 978, 68 dollars américains détournée, il faut ajouter des dettes prétendument contractées au nom du service soit individuellement soit collectivement avec certains agents et dont on ne dispose d’aucune trace à la comptabilité pour constater l’entrée en caisse. Ces forfaits sont évalués à 40 000 dollars américains”, fustige Bienfait Manegabe, le directeur provincial de la Commission Nationale de Prévention Routière (CNNPR) en province du Nord-Kivu.

Un détournement qui infirme le fonctionnement de la Commission Nationale de Prévention Routière

Ce détournement met en mal le fonctionnement de ce service, car à présent l’on répertorie moins d’engins roulants pouvant permettre la mobilité des agents, et des arriérés de 24 mois d’arriérés depuis le mois d’août 2018, sont toujours réclamés par les agents.

L’administratif dénonce également les démarches occultes entreprises par son prédécesseur voulant déstabiliser ce service étatique, en s’arc-boutant sur son appartenance ethnique afin de demander les faveurs des hauts placés de sa communauté en province, pour l’évincer de ce poste “pour la simple raison qu’il est d’une communauté étrange à la province du Nord-Kivu”.

 

Bienfait Manegabe crie à l’implication du président de la république, qui dans ses priorités veut lutter contre le détournement des deniers publics et le tribalisme.

Zanem Nety Zaidi | POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.