Les médecins non-alignés ont manifesté cet avant-midi dans les rues de Kinshasa. Battant les pavés, surprise agréable, ils ont rencontré le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe vers le Rond-Point Magasin.

Ce dernier est descendu de son véhicule. Il a récupéré les listes de ces médecins, leur mémo et les a invités à la Cité de l’Union africaine le mardi 19 mars à 14h pour un échange.

Dans leur mémo, ces médecins de l’Etat exigent d’être repris dans la listes de paiement des primes de risque. Certains n’en ont pas touché depuis près d’une décennie alors qu’ils affirment avoir mené toutes les démarches, helas, ils n’ont pas été entendus.

Leur mécontentement est d’autant plus fort parce que c’est la prime de risque qui permet aux médecins de vivre.

Selon les dernières informations, le salaire des médecins est de 90 mille francs congolais alors que la prime de risque va jusqu’à 1 million de francs congolais.