L’épidémie d’Ebola menace la vie de 300 000 Congolais dans la région de Beni (ONG Care)
Lancement de la champagne de vaccination contre Ebola à Mangina. Photo : Fiston Mahamba

La nouvelle épidémie du virus Ebola menace environ 300 000 personnes au nord-est du Congo, notamment dans la région du Nord-Kivu, a alerté l’ONG CARE dans un communiqué parvenu à POLITIC0.CD  ce mercredi. L’ONG Française qui se dit très inquiète craint une épidémie sans précédent, du fait de la crise humanitaire et des déplacements de populations (notamment transfrontaliers) provoqués par les violences qui ravagent cette région.

“Cette nouvelle épidémie d’Ebola ne pouvait pas surgir à un pire moment. Les gens souffrent déjà des violents conflits dans la région qui les contraignent souvent à devoir fuir leur maison. Cela les rend encore plus vulnérables aux maladies et multiplie les chances que le virus ne se répande”, a déclaré Benoit Munsch, responsable des urgences pour le bureau régional de CARE cité par le communiqué.


Les populations de la zone touchée, à l’est du pays, sont en proie à un violent conflit et des tensions intra-communautaires fait remarquer l’organisation humanitaire. “Depuis le début de l’année 2018, plus de 92 000 congolais ont traversé la frontière pour rejoindre l’Ouganda et fuir ces violences”.

“La proximité de la zone touchée avec l’Ouganda est très alarmante. De nombreuses personnes se déplacent quotidiennement entre les frontières. Si nous voulons empêcher une nouvelle vague de décès, des précautions doivent être prises d’urgence dans les deux pays”, explique pour sa part Tom Friedeberg, directeur de CARE en RDC reprend le document.

Après avoir été confrontée à une dizaine d’épidémies depuis 1976, la RDC sait comment diagnostiquer et contrôler ce genre de crise. Mais les centres de santé locaux sont en sous-effectif alerte CARE. “CARE travaille à Mutwanga, tout près de la zone affectée. Nous sommes actuellement en train d’évaluer les besoins des centres de santé pour pouvoir y répondre le plus rapidement possible. Nous devons faire tous ce qui est en notre pouvoir pour stopper l’expansion du virus”, a poursuivi Tom Friedeberg avant d’annoncer que l’ONG a déjà débloqué 200 000 dollars pour apporter une réponse à l’épidémie à travers la distribution de produits d’hygiène, comme des comprimés purificateurs d’eau ou encore du savon, ainsi que des équipements de protection individuel pour les personnes vivant dans la région de Beni. CARE va également mettre en place des actions de prévention de l’épidémie dans le reste du pays.

Fiston Mahamba

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…