26 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, avril 1, 2020
Publicité

Amnesty international déplore la situation des droits de l’homme en RDC

L’organisation invite le gouvernement de la RDC à ouvrir l’espace civique par la levée de l’interdiction de manifestations publiques, la libération des opposants politiques et mettre fin à la répression contre les défenseurs des droits de l’homme.

“En amont de l’élection du 23 décembre 2018, il est crucial et urgent que les autorités congolaises respectent le droit de tous les citoyens de participer au processus électoral sans craindre d’être tués, arrêtés ou persécutés en raison de leurs opinions”, a noté Jean -Morbert Senga, chercheur sur la RDC à Amnesty international.

- Publicité-

L’association invite la police et les forces de défense et de sécurité à se montrer impartiales et à respecter strictement les normes internationales de maintien de l’ordre.

” L’armée et la Garde présidentielle ne doivent pas s’immiscer dans la gestion des rassemblements publics durant cette période électorale”, martèle Amnesty international qui demande à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) de s’acquitter de son mandat de protéger les civils.

Par ailleurs, les élections en RDC auraient dû avoir lieu en décembre 2016, à la fin du second et dernier mandat de Joseph Kabila, conformément à la constitution de la République. L’incapacité du gouvernement Congolais à organiser des élections a provoqué à travers le pays des manifestations qui ont été lourdement réprimées dans le sang, selon le rapport des ong des droits de l’homme.

Kerima

Lire aussi  RDC: Après le Sénat, l'Assemblée nationale doit trancher sur le statut des anciens chefs d'Etat
- Publicité -

EN CONTINU

RDC: La DGM accuse l’Autorité de l’Aviation Civile d’avoir violé les mesures de Tshisekedi

Dans une lettre référencée N°06/DGM/DG/703/020 du 27 mars 2020 adressee au Directeur de l'Autorité de l'Aviation Civile dont une copie est parvenue...
Lire aussi  Les Etats-Unis menacent le gouvernement des nouvelles sanctions

Kasaï Oriental : 19 personnes mises en quarantaine après le passage d’une patiente décédée du Coronavirus

Dix-neuf (19) personnes ont été mises en quarantaine dans une structure médicale suite à leurs contacts avec une femme en provenance...

RDC: Condamné à 5 ans des travaux forcés, Oly Ilunga décide de se pourvoir en cassation

Le collectif des avocats du Dr Oly Ilunga, ancien ministre de la Santé publique condamné à 5 ans de travaux forcés, a...

Covid-19: les États-Unis ont formé 300 épidémiologistes congolais

Le Gouvernement américain, par le biais de son ambassade en RDC, affirme avoir déjà formé 300 épidémiologistes congolais qui sont capables d’assumer...

Covid-19: Delly Sessanga renonce intégralement à ses émoluments d’avril à décembre 2020

Le député national et président du parti politique Envol, Delly Sessanga, a décidé de renoncer intégralement à ses émoluments d'avril à...

notre sélection

Le ministre Molendo Sakombi n’a pas le Coronavirus!

Contrairement à des rumeurs répandues dans la journée du lundi à travers les réseaux sociaux en République démocratique du Congo, le ministre...

RDC: Condamné à 5 ans de prison, Oly Ilunga dénonce des “poursuites judiciaires politiquement engagées “

L'ancien ministre de la Santé, Oly Ilunga, dénonce des vices de procédure dans l'arrêt rendu le 23 mars 2020 par la...

RDC: Inauguration de la Clinique de Panzi du Dr Mukwege à Kinshasa

L'inauguration consacre la promesse du premier prix Nobel congolais au développement d’un nouveau One Stop Center dans la capitale congolaise de plus...