Le gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanisa, n’accepte pas son étrange destitution intervenue mercredi à Bunia. Pour celui qui se considère toujours comme gouverneur élu de cette province de l’Est de la République démocratique du Congo, cette destitution est inopportune.

Je dois reconnaître ici que je n’ai répondu à aucune question, et la décision de l’Assemblée me semble inopportune et je vais l’attaquer en justice et je crois que tous les éléments sont là pour que cette décision ne puisse pas avoir d’effets“, a affirmé Jean Saidi Bamanisa. Pour lui, l’Assemblée provinciale n’a pas respecté les procédures en la matière.

Mercredi dans la journée, les députés de l’Assemblée provinciale de l’Ituri ont voté la déstitution du gouverneur Bamanisa à 27 voix sur les 28 que comptent l’assemblée. Cependant, ce vote s’est tendu dans la rue, alors que les forces de l’ordre avaient interdit aux députés de sièger dans le bâtiment de l’Assémblée.

Longue liste de griefs contre Banamisa

Depuis, la police locale a fait sceller les installations de l’Assemblée provinciale sans fournir d’explication. Les députés n’ont donc plus le droit de siéger.

C’est le député provincial Masumbuko Adaba qui a déposé une motion de défiance contre le gouverneur Bamanisa le lundi. Il accuse ce dernier notamment d’opacité dans la gestion de fonds du gouvernement central en faveur des déplacés de Djugu, l’achat de 10 véhicules à la police pour un montant exorbitant, la vente des 12 lingots d’or confisqués par la justice militaire au profit de l’Etat congolais. Il y a également le manque d’entretien des routes et la violation intentionnelle d’un accord avec les pétroliers.

A cette liste, il faut également ajouter des arriérés de 14 mois des loyers du bâtiment qui abrite le bureau de l’assemblée provinciale et le non-respect par le gouverneur des amendements formulés par les élus provinciaux au moment de l’investiture du gouvernement provincial, sont aussi évoqués dans le document de la motion.

Dans un message officiel signé le 18 novembre 2019, le Ministère de l’Intérieur a pour sa part convoqué le président de l’Assemblée provinciale de l’Ituri à Kinshasa. Siméon Banga est ainsi attendu à Kinshasa depuis mardi pour « harmonisation des vues avec le gouvernement central sur le dossier Ituri ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *