Les chefs des états-majors des armées Congolaise, Rwandaise, Burundaise, Ougandaise et Tanzanienne, la Monusco et l’US Africom en réunion à Goma pour aborder les opérations conjointes contre les groupes armés à l’est de la RDC

Début ce jeudi 24 octobre au gouvernorat de la province du Nord-Kivu à Goma, d’une réunion de chefs d’état-majors des armées de la République Démocratique du Congo, du Rwanda, du Burundi, de l’Ouganda et de la Tanzanie et l’US Africom afin d’évaluer le processus de lancement des opérations militaires conjointes contre les groupes armés basés dans les provinces situées à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Annoncée dans des pages d’un document de planification de ces opérations, classé top secret, mais qui a fuité sur les réseaux sociaux, cette réunion qui s’étend du 24 au 25 octobre 2019 doit aboutir à la mise en place d’un État-major intégré.

Plusieurs parlementaires ont appelé à un débat au parlement congolais sur ces opérations militaires. Ils ont lancé des actions parlementaires contre le ministère de la défense en vue d’avoir assez d’éclaircissements sur la nature de ces opérations qui doivent durer initialement trois mois.

Notons aussi que ce projet est diversement accueilli par les acteurs de la société civile. Beaucoup se souviennent encore des différentes opérations militaires conjointes qui n’ont pas résolu le problème de l’insécurité dans la sous région.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) |POLITICO.CD