La situation de la coalition réunissant Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu et Adolphe Muzito n’est pas au beau fixe. Déjà en perte de vitesse depuis les élections du 30 décembre dernier, alors que plusieurs de ses leaders, dont Freddy Matungulu et Gabriel Kyungu ont officiellement quitté le groupe, la coalition voit à présent ses leaders regarder chacun de son côté.

La photo de famille la semaine dernière à Roma n’a pas non plus arranger la situation. Les quatre principaux leaders ont eu une réunion à l’issue de l’ordination du Cardinal Fridolin Ambongo, sans toutefois faire de grande annonce. Par ailleurs, des voix s’élèvent pour affirmer que l’avenir de la coalition est compromise.

“La Coalition Lamuka et je le confirme a terminé sa mission astronomique autour de la Lune, le reste ne sont que les manœuvres cinématographiques d’atterrissage en douceur ! Aujourd’hui chaque leader se prépare pour 2023. A bon entendeur Salut !” s’est exclamé Jean-Bertrand Ewanga sur twitter.

Sur le terrain politique, LAMUKA reste partagé. D’un côté, Martin Fayulu qui soutient toujours être le gagnant de la Présidentielle du 30 décembre, soutenu par Adolphe Muzito; sont confrontés à Moïse Katumbi, qui reconnaît finalement Félix Tshisekedi et appelle à une opposition Républicaine. Il y a également Jean-Pierre Bemba qui peine à trouver sa place.

L’ancien vice-président justement, est à la tête de la présidence tournante de la coalition. Sauf que depuis son arrivée, il n’y a pas grand-chose à mettre sur son actif. Le leader du Mouvement de Libération du Congo (MLC) a néanmoins prévu un meeting à Kisangani.

Enfin, de son côté, Moïse Katumbi semble de plus en plus focaliser à structurer sa plateforme politique “Ensemble” en parti. Par ailleurs, un rapprochement est également observé entre Félix Tshisekedi et le parti de Pierre Lumbi, qui insiste cependant faire toujours partie de l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *