10 millions de USD, c’est le montant de l’aide supplémentaire fournie par les Etats-Unis d’Amérique pour soutenir le gouvernement congolais et la société civile à l’égard du renforcement de la sécurité et de la lutte contre la corruption, dans le cadre du Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité conclu par les Etats-Unis et la RDC.

C’est l’objet de la rencontre entre l’ambassadeur Mike Hammer et le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, de la sécurité et des affaires coutumières, Gilbert Kankonde selon une note de l’Ambassade des USA en RDC.

Selon la lettre d’agrément signée par l’Ambassadeur américain en RDC, le gouvernement des Etats-Unis travaillera—par l’entremise du Bureau des affaires internationales de stupéfiants et de répression (INL) du Département d’Etat—avec ses partenaires congolais pour déterminer des priorités programmatiques différentes, telles que les formations, l’équipement et l’assistance technique pour le maintien de l’ordre, les finances, le secteur de la justice et la société civile dans les semaines et les mois à venir.

« En signant cet accord, les Etats-Unis démontrent leur engagement à soutenir le programme de changement du nouveau gouvernement congolais et l’accent qu’il met sur la lutte contre la corruption. Et nous agissons ainsi dans le cadre de notre Partenariat privilégié pour la paix et la prospérité Etats-Unis-RDC établi après la visite du président Tshisekedi à Washington au mois d’avril », a fait remarquer l’ambassadeur Hammer.

L’accord actualisé continuera de soutenir les efforts de la RDC visant à réformer la police hormis l’accroissement de l’appui à la lutte contre la corruption.

Notons que L’INL forme et équipe déjà les policiers qui participent aux programmes de police de proximité à Lubumbashi et Mbuji-Mayi. Il fournit aussi une assistance aux acteurs du maintien de l’ordre et aux acteurs judiciaires pour protéger les frontières, combattre le trafic des personnes et améliorer l’état de droit.

« Une force de police qui se conduit professionnellement et démontre sa neutralité est importante pour assurer la sécurité de son peuple et sauvegarder ses ressources naturelles afin qu’elles bénéficient à ses citoyens », a déclaré l’ambassadeur Hammer.

Il dit en outre apprécier l’état d’avancement de droit de l’homme en RDC.

« Les citoyens ont le droit de manifester et de s’exprimer pacifiquement, sans crainte de répression. Nous apprécions la volonté exprimée du ministre Kankonde de faire en sorte que ça soit le cas en RDC », a-t-il ajouté.

Il sied de rappeler que le Bureau de l’INL du Département d’Etat des Etats-Unis combat le crime et la corruption en aidant les gouvernements étrangers à bâtir des institutions de maintien de l’ordre efficaces qui luttent contre le crime transfrontalier, luttent contre la corruption et accroissent la transparence—pierres angulaires des sociétés fortes, stable.

De son côté, le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, de la sécurité et des affaires coutumières, Gilbert Kankonde, a promu de faire bon usage de cette aide pour la concrétisation de la vision du chef de l’Etat.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *