Le président Félix Tshisekedi n’est pas pour un départ de la MONUSCO comme le souhaitait ardament son prédécesseur Joseph Kabila. Le président congolais l’a fait savoir dans son interview sur TV5 Monde. “Je suis favorable au maintien de la Monusco. Je l’ai d’ailleurs dit au Secrétaire général de l’ONU qui m’a informé que cette mission resterait encore quelque temps“, a-t-il revelé. “Nous en avons besoin, surtout pour l’est du pays, en appui notamment logistique à nos forces de défense“, a-t-il ajouté.

Le gouvernement congolais a plusieurs fois manifesté sa volonté de voir la MONUSCO quitter le pays. En septembre 2017, lors d’une intervention à l’Assemblée générale de l’ONU à New York. l’ancien président Joseph Kabila avait ouvertement appelé au départ de la mission onusienne.

” Il est clair que près de vingt ans après son déploiement, la force onusienne ne peut nourrir I‘ambition de rester indéfiniment dans mon pays, ni d’y exercer son mandat avec le même format et sans tirer les leçons des faiblesses constatées“, avait-il dit.

Mais Félix Tshisekedi dit avoir besoin de la MONUSCO. “Ma priorité est de rétablir la paix dans cette région, autrefois appelée le « grenier de la République », et aujourd’hui devenue un enfer. Je ne peux pas me sentir chef de l’Etat et accepter une telle situation. Et c’est un paradoxe que, dans un pays aussi riche, la population soit parmi la plus pauvre au monde“, explique l’actuel président dans son interview au média français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *