En marge de sa visite officielle en Belgique, le président de la République Félix Tshisekedi a eu à répondre à quelques questions de la presse à Bruxelles ce lundi 16 septembre 2019. Celle relative à ses relations avec l’ancien président Joseph Kabila qui a presque rompu les relations diplomatiques avec la Belgique n’a pas manqué.

Elles sont plutôt bonnes. Respect, considération mutuelle…, Il n’a pas de plainte à avoir à ce sujet”, a rassuré Félix Tshisekedi.

Cependant, parler de Joseph Kabila c’est évoquer tout un système qui l’a accompagné durant son règne et encore présent dans la configuration actuelle du pouvoir. A ce sujet, des progrès sont encore à faire.

Nous sortons d’un système qui est resté longtemps au pouvoir et certains collaborateurs ont encore quelques réflexes du passé, ont tendance à croire qu’ils sont encore au pouvoir, il y a eu des actes maladroits mais, essayant de m’élever au-dessus de tout cela je crois qu’il faut privilégier la paix, la stabilité“, a regretté le président de la République.

Le plus important pour Félix Tshisekedi est d'” éviter toute crise intempestive qui aurait un impact sur l’économie et l’évolution du pays. Nous avons le devoir de tenir compte de l’intérêt supérieur de la nation et de privilégier la bonne marche de l’Etat en oubliant nos petits soucis personnels… Je reste optimiste sur la suite”.