Le président de la République Félix Tshisekedi a eu des tête à tête avec ses homologues africains à la septième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, TICAD, au Japon.

Selon une dépêche de la présidence, ces occasions ont permis à Félix Tshisekedi de mesurer l’impact de son action diplomatique depuis son accession au pouvoir le 24 janvier 2019. Au cours d’une manifestation privée avec la délégation congolaise qui l’accompagne, le président n’a pas caché à sa délégation l’impression positive récoltée de la part de ses homologues.

“Je tenais à vous faire part des félicitations du président de l’Union africaine (l’égyptien Al Sisi) qui m’a félicité en disant : ” Congo is back! Le Congo est de retour. Cela est pour moi un motif de satisfaction”, a-t-il révélé.

Des encouragements qui ont donné un autre coup de pouce à l’engagement du président de la République qui l’a renouvelé en ces termes : ” je me battrai pour que le Congo qui a un peuple extraordinaire, d’une ingéniosité remarquable, soit entendu dans le monde. Nous n’avons pas le droit de léguer à notre postérité la misère, la division et la désolation”, a-t-il affirmé.

C’est sur une décision ferme qu’il quitte le Japon pour le ramener en RDC : “je tiens à ce que le Japon remette pleinement ses pieds en RDC, et les japonais aussi y tiennent”, a-t-il dit.

En 7 mois de pouvoir, Félix Tshisekedi a à son actif des dizaines de voyages et de rencontres avec ses homologues, des administrations d’autres pays comme les USA. Son objectif, redonner un rôle d’avant plan dans le concert des nations à la RDC qui l’a joué autrefois, surtout sous Mobutu, alors que l’humanité en pleine guerre froide, était divisée en deux blocs, libéral et socialiste.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *