Prenant la parole au 1er forum sur l’énergie électrique qui a ouvert ces portes ce mardi 20 août à Matadi, chef lieu de la province du Kongo-central, Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo, est revenu sur les différents défis qui se posent en rapport avec l’électrification de la RDC.

« Nous avons la responsabilité historique de relever le défi de l’électrification en RD Congo. Nous devons vaincre le paradoxe d’un pays au potentiel électrique parmi les cinq premiers au monde, mais qui se trouve malheureusement au dernier rang dans le taux d’accès en électricité », a t-il déclaré lors de ces assises.

Pour Félix Tshisekedi, l’accès à l’électricité est au cœur de tous les enjeux économiques, sociaux et environnementaux. Selon lui, aucun développement n’est possible sans énergie. Il a ainsi fait un rapprochement entre le secteur minier et celui de l’énergie électrique : « Le développement de notre potentiel minier dépend entièrement de notre offre en énergie électrique. Il en est de même pour la réalisation du port en eau profonde de Banana ».

Quant aux partenaires extérieurs, Félix Tshisekedi leur a rappelé que l’émergence de la pays en dépend. “Ainsi, avec l’assainissement que nous comptons faire dans ce secteur porteur, je suis convaincu que les opérateurs économiques nationaux et étrangers, trouveront l’opportunité de pouvoir investir dans ledit secteur,” a-t-il lancé.

Jean Bosco Kayombo, Directeur General de la SNEL qui a pris la parole à son tour, est revenu sur la problématique de la faiblesse du taux de consommation de l’électricité de la SNEL. « Le taux de consommation est un chiffre qui est une division entre le nombre des abonnés par le nombre de la population. Mais, tant qu’il n’y a pas un recensement, le titre exact de la population n’étant pas connu, donc vous verrez que ce chiffre variera à chaque fois. Mais le problème n’est pas ce chiffre, l’objectif c’est de donner à la population ce que le bon Dieu nous a donné c’est-à-dire un grand potentiel d’énergie électrique de telle manière que la population puisse jouir de cette électricité, je crois qu’en ce moment-là on ne regardera pas de chiffre mais on verra que chaque ménage est alimenté et connecté au réseau d’électricité», a-t-il déclaré.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *