Ce mardi 20 août 2019, le prix nobel de la paix Denis Mukwege a de nouveau demandé au président Félix Tshisekedi de ne pas céder sur les ministères dits régaliens notamment les ministères de la défense et de la Justice.

« Par souci de cohérence, il s’agit aussi de ne pas céder les Ministères de la Défense et de la Justice à ceux qui ont légué l’insécurité, la corruption et l’impunité au détriment de la paix et de la stabilité », a t-il tweeté.

Denis Mukwege estime que les engagements pris par Félix Tshisekedi au niveau de la SADC ne peuvent être mis en pratique que si le Chef de l’État a effectivement la main mise bel et bien les ministères régaliens. « Le partenariat avec la SADC ne peut être productif que si le Chef de l’Etat contrôle les Ministères régaliens », a t-il poursuivi.

Notons que ce n’est pas la première interpellation du docteur Denis Mukwege au président de la République qu’il appelle à ne pas trahir les aspirations du peuple et de l’héritage de son père.

En mars 2019, il s’était déjà insurgé contre la coalition FCC-CACH. « Monsieur le Président, si vous voulez remplir votre mission et non la trahir, vous devez  éviter de trahir la lutte et la mémoire d’Etienne Tshisekedi, le Père de notre démocratie. Vous devez éviter de trahir l’aspiration du peuple congolais au changement réel et profond“, a-t il lancé lors d’une communication publiée à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme.

Pour lui, Félix Tshisekedi et son équipe devraient « s’engager de manière concrète et maintenant », mais pas à n’importe quel prix. Pour lui, il n’était pas tard malgré la signature de l’accord FCC-CACH que Felix Tshisekedi puisse se ressaisir et mettre en place une cohabitation politique.

Une cohabitation susceptible de de lui permettre selon lui d’assumer pleinement ses prérogatives en tant que Président de la République, garant de la Constitution et sans contrainte de ceux qui ont géré hier de façon médiocre.

Le Docteur, lauréat des plusieurs prix pour sa lutte contre les violences faites à la femme appelle en outre le président de la République à la conscience, au sens de responsabilité et au patriotisme.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. Les affaires étrangères ,la défense et la sécurité, autrefois domaines réservés du chef de l’état sont devenues des domaines de collaboration article 31 de la constitution.

Comments are closed.