La tension politique monte en République démocratique du Congo. Huit mois après son investiture, Félix Tshisekedi n’a toujours pas de gouvernement. Le premier président congolais issu d’une alternance démocratique et pacifique négocie avec le camp de l’ancien président Joseph Kabila, largement victorieux des législatives du 30 décembre dernier.

Alors qu’un accord a été annoncé depuis plusieurs semaines, la composition réelle du gouvernement est toujours en tractation. Mercredi, des sources proches de Félix Tshisekedi ont annoncé que le président congolais a rejeté une proposition du gouvernement faite par le Premier ministre Sylvestre Ilunga, issu des rangs de la coalition de Joseph Kabila.

Le président Tshisekedi a fait observer au Premier ministre que la liste ne respecte pas la recommandation sur la représentativité des femmes et qu’elle ne tient pas compte de l’équilibre entre les vielles figures de la politique de notre pays et les jeunes “, renseigne une source de la présidence citée par l’AFP.

Mabunda fait pression

La rencontre entre les deux hommes a eu lieu mercredi 14 août et Félix Tshisekedi a répété les mêmes orientations au premier ministre. “Le chef de l’État a invité le Premier ministre à revisiter la liste de l’équipe gouvernementale qu’il lui a présentée “, précise la source qui a requise l’anonymat.

Du côté de Joseph Kabila, on dément cette information. “Les listes du FCC n’ont été introduites que le jeudi matin. Il est donc impossible que le Président ait refusé quoi que ce soit, puisque le Premier ministre n’a pas encore fait de proposition”, renseigne un cadre du PPRD, parti de Joseph Kabila, à POLITICO.CD,

Jeudi après-midi, les choses se sont toutefois accélérées. Dans un communiqué, l’Assemblée nationale convoque une session parlementaire, visiblement pour investir le prochain gouvernement. Toutefois, la présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda étant issue du parti de Kabila, beaucoup à Kinshasa y voient une pression exercée sur Félix Tshisekedi. “C’est une stratégie du fait accompli à laquelle Kabila nous a habitué. Ils veulent obliger le Président à signer rapidement une ordonnance sans revoir les critères“, estime un opposant congolais.

Félix Tshisekedi est attendu vers la Tanzanie où il doit participer au sommet de la SADC. S’il voyage sans signer l’ordonnance, il s’agirait alors d’une réponse à la pression de Jeannine Mabunda. Le camp de Kabila dément toutefois. “C’est du cinéma. Tout va bien. Les listes sont en harmonisation et le gouvernement sera signé et investi en bonne et due forme”, clame un cadre du FCC.



2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *