C’était l’alliance la plus contre-nature en République démocratique du Congo. Le 23 novembre 2018 à Nairobi au Kenya, Félix Tshisekedi, leader du principal parti d’opposition congolaise et Vital Kamerhe, l’autre grande figure anti-Kabila, signent un accord de coalition pour la Présidentielle qui arrive. Les deux s’affrontaient pourtant depuis plusieurs mois. Ils se sont mutuellement neutralisés dans des pourparler à Genève, occasionnant la désignation de Martin Fayulu comme candidat de l’opposition.

Depuis, c’est la “FATSHIVIT”, une sorte de raz de marée électorale qui les amènent jusqu’à une victoire, certes contestée, à la Présidentielle. Mais les ambitions sont revues. Vital Kamerhe, jadis colistier et donc promis au poste du Premier ministre, sera finalement nommé Directeur de Cabinet de Félix Tshisekedi. La coalition n’ayant pas remporté les législatives, elle ne pourra donc prendre la Primature.

Vers un départ de Kamerhe du cabinet de Félix Tshisekedi?

7 mois après leur arrivée au Palais de la Nation à Kinshasa, les choses ne se passent pourtant pas comme elles devaient. Une vive polémique éclate autour de deux hommes. D’un côté, des proches du Chef de l’Etat congolais qui trouvent Vital Kamerhe trop encombrant, de l’autre, ceux de l’ancien speaker congolais qui estiment que Félix Tshisekedi leur doit tout.

Il y a également des dysfonctionnements. La semaine d’avant, Félix Tshisekedi a été obligé de soutenir publiquement son Directeur de cabinet autour d’une séance à la Présidence, fustigeant ses propres Conseillers. Des lettres d’un bras de fer entre Vital Kamerhe et des Conseillers de Félix Tshisekedi ont également été diffusées sur les réseaux sociaux.

Toutefois, selon plusieurs sources, le véritable bras de fer a lieu entre Kamerhe et Tshisekedi. Le Président aurait plusieurs fois demandé à son Directeur de cabinet de quitter son poste pour entrer au gouvernement. “Mais VK [Vital Kamerhe] n’a pas accepté. Il veut garder son poste. Et le Président a insisté“, renseigne une source qui a requis l’anonymat.

Si officiellement tout va bien entre les deux hommes, des groupes soutenant Vital Kamerhe ont subitement haussé le ton. Sur les réseaux sociaux, une vidéo d’un groupe de prière pour que VItal Kamerhe demeure Directeur de cabinet de Félix Tshisekedi a même été diffusée. Les tractations continuent.

Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS, dément avec fermeté l’idée d’un départ de Vital Kamerhe du cabinet du Chef de l’Etat. Pour ce dernier, Vital Kamerhe n’est pas membre de l’UDPS, il a un parti politique : l’UNC qui « s’est joint à nous pour la conquête du pouvoir . Il s’agit donc d’un allié important qui ne peut être traité comme un appendice de l’UDPS“, dit-il sur RFI.

A suivre.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *