Après le décès d’un deuxième malade d’Ebola à Goma, grande ville de l’est de la République démocratique du Congo, un troisième patient y a été testé positif au virus mercredi, suscitant l’inquiétude des populations de la région face à une épidémie qui défie les professionnels de santé depuis un an.

Ce troisième patient a été testé positif au virus d’Ebola mercredi, portant à trois le nombre des cas enregistrés dans cette ville“, a déclaré à l’AFP le Dr Aruna Abedi, coordonnateur de la riposte contre Ebola dans la province du Nord-Kivu

Le premier cas  était apparu mi-juillet à Goma, dans la capitale du Nord-Kivu, mégalopole de deux millions d’habitants. L’Organisation mondiale de la santé avait alors décrété une urgence de santé publique de portée internationale.

Ce mercredi 31 juillet, les autorités congolaise ont confirmé la mort de la deuxième personne contaminée par Ebola. Il s’agit d’un homme qui était suivi depuis le 22 juillet. Orpailleur venu du village de Mongbwalu, en Ituri, à plus de 600 km au nord de Goma, il était arrivé dans la grande ville de l’est de la RDC le 13 juillet, pour une visite familiale.

Une dizaine de jours plus tard, le 22 juillet, il s’était rendu dans un centre de santé où il avait été placé en observation pour des symptômes suspects.

Dans la province voisine du Sud-Kivu, quinze personnes ont été mises en quarantaine dans une localité riveraine du lac Kivu. C’est la première fois que des cas suspects d’Ebola ont été recensés dans cette province.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *