Détecté à Goma ce mardi 30 juillet, le deuxième cas positif d’Ebola est lui aussi mort selon le Docteur Jean Jacques Muyembe, responsable de la riposte contre l’épidémie d’Ebola. Selon lui, le malade est décédé au centre de traitement de Munigi en territoire de Nyiragongo où il était pris en charge depuis sa détection.

Il renseigne par ailleurs que le malade était en phase terminale lors de sa découverte. La personne décédée est un homme de 46 ans, père de 10 enfants venu de Mongbwalu, à 70 km de de la ville de Bunia.

Ce deuxième cas intervient après celui d’un pasteur originaire du Sud-Kivu confirmé le 14 juillet 2019 qui est décédé lors de son transfert à Goma.

Dans un communiqué officiel rendue public ce mardi 30 juillet 2019, Docteur Muyembe avait indiqué que les équipes de riposte à Goma ont détecté et isolé le deuxième cas, et à priori sans lien avec le premier cas.

Les premières enquêtes montrent que le sujet adulte de sexe masculin est arrivé à Goma le 13 juillet 2019, en provenance d’une zone minière dans la province de l’Ituri, sans signes de maladie; et a développé les premiers signes le 22 juillet 2019. Le malade est actuellement au centre de traitement Ebola à Goma pour sa prise en charge“, avait fait savoir le communiqué de la riposte.

Notons que l’ONG “Médecins sans frontières” a déclaré ce matin que ce cas est « un autre signe inquiétant que l’épidémie n’est pas sous contrôle ».

Ce nouveau cas de décès s’ajoute donc aux 1 803 déjà enregistrés par la direction de la riposte. Un chiffre qui inquiète la population locale.

Merveilles Kiro/ Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *