Réunis depuis ce mardi matin en huit clos, Martin Fayulu, Adolphe Muzito, Moïse Katumbi et Eve Bazaiba, qui représente Jean-Pierre Bemba, tentent d’arracher un communiqué final pour sanctionner les travaux d’évaluation de la coalition Lamuka.

Après concertation, il y aura une plénière pour l’adoption du communiqué final.

Notons que les travaux préparatoires de cette réunion ont débuté depuis le dimanche passé avec une équipe restreinte autour de Moïse Katumbi avec Chérubin Okende, Eve Bazaiba et Devos Kitoko. Un rapport a été soumis au coordonnateur en attendant l’arrivée des autres membres du praesidium dont Fayulu et Muzito.

JP Bemba empêché pour des raisons techniques de son jet sera représenté par son Secrétaire générale Eve Bazaiba.

Il sera question au cours de cette réunion du présidium de la cession du bâton de commandement par Moïse Katumbi à JP Bemba.

La coordination devait normal échoir à Freddy Matungulu mais ce dernier a préféré prendre un poste à la BAD lui proposé par Félix Tshisekedi.

Selon les dispositions de la présidence tournante, après Moïse Katumbi, ça sera le tour de Jean-Pierre Bemba puis d’Adolphe Muzito et enfin, Martin Fayulu.

Le nouveau coordonnateur aura entre autre tâche d’être le représentant de la plateforme devant les tiers et être son porte parole. Il aura un mandat de 3 mois et sera assisté par la Cellule politique, composée des délégués des membres du présidium de cette plateforme. Il devra également mettre en place son secrétariat technique qui va assurer la gestion administrative de la plateforme pendant toute la durée de son mandat.

Constituée à Genève pour les élections de 2018, la coalition Lamuka a déjà perdu 8 membres parmi ses 7 co-fondateurs. Il ne reste plus que JP Bemba, Moïse Katumbi, Martin Fayulu et Adolphe Muzito après les retraits de signature de Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe et puis les désistements de Mbusa Nyamwisi et de Freddy Matungulu.

Thierry Mfundu