Le FCC et le CACH ont signé un accord ce lundi 29 janvier tard dans la nuit pour finaliser les négociations ayant trait à la formation du Gouvernement.
Ce dernier hormis le premier ministre sera composé de 65 membres dont 48 ministres et 17 vice-ministres.
Le CACH de Félix Tshisekedi obtient selon cet accord 23 postes et le FCC va s’adjuger 42 autres postes restants.

Dans la déclaration finale lue par Jean-Marc Kabund, chef de la délégation de CACH, les deux parties ont justifié la signature “tenant à prévenir des crises politiques qui en cas de cohabitation pourrait dans notre jeune démocratie bloquer dangereusement le fonctionnement des institutions nationales et provinciales, réduisant à néant les chances de rencontrer les aspirations légitimes de notre peuple (…)” et animé par un sentiment de patriotisme.
Un vibrant hommage a été aussi rendu à Félix Tshisekedi et à Joseph Kabila, les deux chefs de file de la coalition FCC-CACH.

Reconnaissant que le peuple a accordé une large majorité au FCC à l’assemblée nationale, au sénat et aux assemblées provinciales, les deux parties se sont assignés 4 objectifs liés aux points traités lors de ces négociations.
Il s’agit de:

  • l’effectivité de la coalition FCC-CACH pour gouverner ensemble;
  • l’adoption d’un programme commun de gouvernement;
  • la mise en place d’un gouvernement de coalition;
  • la mise sur pied d’un comité de suivi de la mise en œuvre d’un accord de suivi de la coalition.

Toutefois, la répartition des responsabilités au sein du futur Gouvernement en tenant compte des ministères régaliens n’a pas été dévoilé.

Aucune date de sortie du gouvernement n’a aussi été annoncé au cours de cette cérémonie tenue au Kempisky fleuve Congo Hôtel.

Des réformes institutionnelles ainsi que des politiques publiques propres à créer des conditions propices à une croissance économiques fortes, ont aussi été annoncées par les deux camps dans leur déclaration.
Les documents ont été signé par Néhémie Mwilanya pour le FCC et Jean Marc Kabund pour le CACH.

Il sied de noter que ces négociations ont débuté à Mbuela Lodge au mois de février et ont abouti le 26 juillet dernier à un compromis final.

Thierry Mfundu