“Nous devons soutenir le président de la République parce qu’il est dans la lignée des politiques qui prennent en compte le social du peuple”, a déclaré Franck Diongo le président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) au cours d’une conférence – débat organisée ce jeudi 25 juillet à Kinshasa sous le thème : “le peuple d’abord : vision du président de la République”.

Pour ce, Franck Diongo dit soutenir Félix Tshisekedi mais pas la coalition FCC-CACH.

“Nous soutenons le président Tshisekedi mais nous ne sommes pas d’accord avec la coalition FCC-CACH. Ils disent aimer le président de la République mais ils ne lui ont pas donné même un seul sénateur. Ils ont pris tous les gouvernorat. Le peuple d’abord ne permettra pas ça”, a affirmé le président du MLP.

Selon Franck Diongo, le concept “le peuple d’abord” a été d’abord développé par Patrice Emery Lumumba et Étienne Tshisekedi avant d’être pérenniser par lui et Félix Tshisekedi.

Franck Diongo estime que la tolérance et la patience de Félix Tshisekedi ne doivent pas être confondues à de la faiblesse.

“Il n’y a qu’un seul président, c’est Félix Tshisekedi. Si quelqu’un est patient, ça ne veut pas dire qu’il est faible. Si quelqu’un est tolérant, il n’est pas faible”, a-t-il déclaré.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. Que peut faire FATSHI dans une telle situation? Il semble que le silence et la patience soient ses meilleurs alliés pour l’instant question de gagner le temps. Mais, ne vous y trompez pas. Le peuple congolais, imprévisible de nature peut tout faire basculer s’il n’y trouve pas son compte. Attendons voir après la sortie du Gouvernement si sa structure sera du goût de la population qui a vomi le FCC. Tout partira d’un simple faux pas, tant la frustration est grande.

Comments are closed.