Tôt le matin, l’opposant Moïse Katumbi a temporairement été bloqué à l’aéroport de la Luano à Lubumbashi pendant plusieurs heures. Selon des sources concordantes, les autorités aéroportuaires ont remis en cause l’autorisation de survol et atterrissage qui lui a été pourtant accordée la veille. “C’est après d’intenses discussions, notamment avec la Présidence à Kinshasa que la situation s’est décantée vers midi”, commente un proche Conseiller de l’opposant congolais.

C’est vers 13h (heure locale) que l’avion de Moïse Katumbi a pu finalement atterrir à Kalemie où l’entendait ses partisans et alliés politiques, notamment le Bâtonier Muyambo. De l’autre côté de l’aéroport, c’est une véritable marée humaine qui est venue accueillir l’ancien gouverneur du Katanga qui reste toujours aussi populaire dans cette province pourtant désormais dirigée par le jeune frère de l’ex-président Joseph Kabila, Zoé Kabila.

Sous des chansons et des acclamations, le cortège de Katumbi est encore en route en direction du lieu du meeting. Cette sortie entre dans le cadre d’une tournée nationale annoncée depuis plusieurs mois, mais qui a connu des couacs notamment suite à des interdictions de vol de la part des autorités.

1 comment

  1. Je me pose la question de savoir la rdc appartient a qui?
    Si un politique décide de se déplacer dans sin propre pays il doit demander l’autorisation de la présidence de la république ?
    On est en démocratie ou dans la dictature style Corée du Nord?
    Je suis sûr qu’un jour il faudrait a Moise de demander l’autorisation au chef de l’État pour aller visiter ses fermes dans le Katanga profond. Au fait qui met les bâtons dans la roue de Katumbi pour ses déplacements? Est ce Kabila ou Félix ? Wait ans Sée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *