Fustigé récemment par le porte parole du Chef de l’État Kasongo Mwema Yamba Yamba, les fuites des notes de la présidence continuent de plus belle.
La dernière en date est la correspondance référencée 1631/07/2019 du directeur de cabinet du Chef de l’État datée du 15 juillet 2019 et signée par Vital Kamerhe qui s’insurge contre la réquisition d’un hélicoptère militaire par l’assistant logistique du Chef de l’Etat.

Vital Kamerhe est monté au créneaux pour condamner cet acte en saisissant le chef de l’État à travers la copie d’une lettre de Rappel à l’ordre de l’assistant Logistique.

Selon Vital Kamerhe, seul le Commandant Suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo a la compétence de réquisitionner un avion militaire et non l’assistant logistique en charge de l’aviation.

Pour ce, le Directeur de Cabinet du Président de la République a décidé d’attribuer à Charles Bujiriri Deschryver les questions relatives au secteur d’aviation suite à son expérience en cette matière.
Notons que les relations entre le Directeur de Cabinet du Président de la République et l’assistant logistique du Chef de l’État Jean Paul Mulumba est délétère depuis la nomination par ce dernier d’un directeur des opérations d’aviation présidentielle au mois de mai 2019.

Ce qui lui a valu une demande d’explication à laquelle l’intéressé a répondu au directeur de cabinet du chef de l’État que ce service d’aviation présidentielle est plutôt “soumis à son autorité” et non à celle du chef de l’État ou de son directeur de Cabinet.

Thierry Mfundu

2 comments

  1. Voilà les gens qui disent le peuple d’abord et ils se livrent des gabegies financières, a des trafics d’influences, a des comportements tels que la présidence de la république devient un véritable dépotoir des kulunas en cravate qui sont entrain de saigner la république jusqu’aux os. En 6 mois de pouvoir certains ce sont enrichies scandaleusement au détriment de la pauvre population dont la vie n’est que misérable malgré le slogan trompeur de ” le peuple d’abord “. L’udps a échouer lamentablement, c’est vrai on ne peut résoudre tout les problèmes de la rdc après 18 ans de destruction néanmoins lorsqu’on est au pouvoir c’est résoudre tant soit peu le problème de la population, mais avec le théâtre que nous joue udps et ses allies on n’est en droit de croire que ce ticket cash est venus pour piller et se remplir les poches en disant qu’aujourd’hui c’est leur tour. Je propose que tout ceux qui ce sont enrichies sans causes soient identifiés par une commission composée par la société civile et les partis politiques ( hommes et femmes intègres ) . Celle-ci devras remettre sont rapport sur les comptes bancaires suspects, des transferts et transactions frauduleuses au parlement et publié au grand public.

  2. Le Chef de l’Etat, en qui nous congolais avons placé notre confiance, doit faire en sorte que certains de ses collaborateurs ne donnent pas à ses détracteurs des arguments.

Comments are closed.