La guerre médiatique entre le FCC et l’AFDC-A pourra prendre une autre tournure dans les jours avenirs. Modeste Bahati Lukwebo n’est pas prêt à se laisser chiper l’œuvre taillée de ses mains par un groupe de députés et sénateurs issus de ses entrailles. Face à la presse ce mardi 16 juillet, l’homme a menacé la Chef de fil des frondeurs Néné Nkulu des poursuites judiciaires, si elle n’arrêtait pas son aventure.

“L’honorable Néné Nkulu n’a aucune qualité pour engager et représenter le regroupement AFDC et alliés, au risque de nous obliger d’engager des poursuites judiciaires à sa charge. Elle ignore totalement les dispositions statutaires de notre regroupement politique“, a prevenu Modeste Bahati. 

Néné Nkulu et compagnies ne sont pas les seuls exposés aux poursuites judiciaires. Le Front commun pour le Congo de Joseph Kabila l’est également.

Nous dénonçons par la même occasion, des méthodes staliniennes appliquées par me FCC qui s’hasarde à débaucher nos élus et nos cadres. Des poursuites judiciaires vont être engagées à cet effet“, a-t-il menacé.

Donné pour future alliée du Camp pour le changement de Félix Tshisekedi, l’AFDC-A de Modeste Bahati Lukwebo se positionne comme un regroupement politique à part entière et autonome. Elle invite la société civile et les forces vives de la RDC à prendre acte de ce nouveau positionnement.