Dans un message adressé à la population hier Dimanche 14 Juillet, le ministère de la santé a fait savoir qu’un nouveau cas d’Ebola est confirmé à Goma dans le Nord-Kivu. Le sujet est un pasteur originaire du Sud-Kivu venu de Butembo, où il prêchait dans une église où il imposait régulièrement les mains aux chrétiens, y compris les malades.

Un pasteur originaire du Sud-Kivu est arrivé à Goma ce dimanche 14 juillet 2019 après un court séjour à Butembo, où il prêchait dans une église où il imposait régulièrement les mains aux chrétiens, y compris les malades. Ses premiers symptômes sont apparus le 9 juillet alors qu’il était toujours à Butembo. Il a été suivi par un infirmier à domicile jusqu’à son départ en bus pour Goma le 12 juillet. Dès son arrivée à Goma ce dimanche matin, il s’est rendu dans un centre de santé pour continuer son traitement. Les infirmiers et médecins du centre de santé ayant reconnu les symptômes d’Ebola ont immédiatement alerté les équipes de riposte à Goma qui l’ont transféré au Centre de Traitement Ebola. Vers 15h, le résultat du test laboratoire ont confirmé qu’il était positif à Ebola“, peut on lire dans ce message du ministère de la santé, dont une copie est parvenu à POLITICO.CD.

Le ministère appelle les habitants de Goma au Calme

Après la confirmation de ce cas à Goma, le ministère de la Santé a appelé les habitants au calme car le cas est déjà isolé. “Il est important que la population garde son calme. En raison de la rapidité avec laquelle le patient a été identifié et isolé, ainsi que l’identification de tous les passagers du bus en provenance de Butembo, le risque de propagation dans le reste de la ville de Goma reste faible“, apaise le ministère de la santé.

Entre temps les règles d’hygiène sont préconisées par le ministère de la Santé pour briser la chaîne de contamination de ce Virus qui, dans moins d’une année a déjà fait plus de 1 600 décès.

Zanem Nety Zaidi