L’ancien ministre du plan Modeste Bahati Lukwebo a beau et bien prédit l’écroulement de la charpente du FCC après le départ de son regroupement politique AFDC-A de la famille politiquede Joseph Kabila, mais les soutiens continuent à converger en direction de la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du Sénat.

Ce dimanche 14 juillet, c’était autour du Parti du Novel élan du Congo, PANECO de Bernard Kayumba, de se prononcer en des termes sans ambigu. Nous ” réitérons notre confiance et indéfectible attachement à l’Autorité Morale du Front Commun pour le Congo, FCC, le Président Honoraire de la République Démocratique du Congo, l’Honorable Sénateur Joseph Kabila Kabange”, ont confirmé les cadres de ce parti.

Ce soutien ne se limimite pas qu’à la personne de Joseph Kabila, mais aussi à son choix pour le Sénat. “Nous soutenons la candidature de l’honorable Sénateur Alexis Thambwe Mwamba du perchoir du Sénat”, affirme le PANECO dans son communiqué.

En outre, ce parti politique membre du FCC assure sa “collaboration et son soutien à Son excellence monsieur le Premier ministre et chef du Gouvernement, le Professeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin qu’il puisse léguer à la jeunesse à la fois sa longue expérience politique, managériale et sa sagesse”.

Dans son duel avec la conférence des présidents des regroupements politiques du FCC, Modeste Bahati Lukwebo ne pourra pas compter sur le soutien du PANECO, ni de son président Bernard Kayumba. N’empêche qu’il continue à nourrir son rêve d’assister à l’écroulement de la charpente du FCC.