Au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa ce samedi 13 juillet, Toussaint Alonga, qui s’est présenté comme savocat conseil des nouveaux dirigeants de la Gecamines et de la SNCC nommés par Félix Tshisekedi, a annoncé le dépôt d’une plainte contre la ministre du portefeuille Wivine Mumba.

Selon lui, cette plainte “pour infraction d’abstention coupable” sera déposée contre Wivine Mumba pour son refus de mettre en exécution les ordonnances du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

“Wivine Mumba est accusée de refuser volontairement ou s’abstient d’accomplir un acte qui entre dans le cadre de sens fonctions à savoir la notification des ordonnances du président de la République aux mandataires nommés“, a déclaré Toussaint Alonga.

Pour cet avocat, l’ouverture d’un dossier pénal contre la dite ministre va permettre de consolider l’état de droit en RDC.

“Ce comportement énerve les dispositions du code pénal livre 2 en son article 150 point J. Notre motivation est pédagogique pour servir de leçon aux autres qu’on ne gère pas la République par un état d’âme, mais aussi l’ouverture d’un dossier pénal contre l’actuelle ministre de portefeuille, contribuera à coup sûr au renforcement d’un État de droit où nul n’est au-dessus de la loi“, a ajouté le député national honoraire et président de la Jeunesse du Grand Équateur.

Notons que depuis leurs nominations à la SNCC et à la GECAMINES, Fabien Mutomb, Gabriel Kyungu et Sama Lukonde n’ont pas toujours été notifié par le ministre du Portefeuille pour leur entrée en fonction.
Une situation que même le président de la République a reconnu au cours de son point de presse tenu à Beni.
” Elles seront appliquées,” a-t-il dit à la presse.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. peut on dire que le president a tout les pouvoirs?je doute fort ,même un enfant de l’école primaire peut s’en rendre facilement compte que Mr Félix ne présente que l’ombre de lui même,politiquement il est nulle!connaissant bien la nature de nos frères surtout du kasai,ils courts tjrs derrières largent,tumbu mbele maicha nyuma…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *