La date de ce 11 juillet est bien symbolique pour l’ex province du Katanga. Elle marque en fait l’anniversaire de la sécession katangaise sous l’égide de Moïse Tshombe juste après l’indépendance de la RDC en 1960.

À Lubumbashi, cette date est prise au sérieux. En effet, le mouvement indépendantiste Bakata-Katanga a déjà tenté son incursion dans la ville en pareille journée. Forte de cette expérience, ce 11 juillet 2019, l’armée et la police ont été mobilisées pour contrecarrer toute tentative de perturbation de l’ordre public.

Tous les endroits stratégiques de la ville de Lubumbashi, ont été sous contrôle des éléments de sécurité depuis le matin de ce jeudi. La date anniversaire de la proclamation de la république indépendante du Katanga par Moïse Kapend Tshombe l’a été sous haute surveillance.  

Déjà il y a quelques jours de cela, la ville de Lubumbashi a été secouée par multiples problèmes liés à l’insécurité, mais aussi des revendications indépendantistes qui auraient contribué à l’interpellation du président de l’Union des Jeunes Katangais Paul Mwenz, accusé de pactiser avec ce mouvement insurrectionnel, ce que rejette l’intéressé et ses proches.

Il sied de signaler que ce renforcement de la sécurité à Lubumbashi est à considérée comme une mesure conservatoire. Des jours au paravant des tracts jetés ça et là, annonçaient l’incursion prochaine dans la capitale cuprifère des maï-maï Bakata-Katanga, a t-on appris.

Adrien Ambanengo / Junior Ngandu | Politico.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *