Ce 11 juillet date marquant l’anniversaire de la sécession Katangaise, des personnes identifiées comme faisant partie du mouvement insurrectionnel Bakata-Katanga, ont opéré dans le chef-lieu du Haut-Katanga. Comme à la récente incursion de juin, c’est encore le quartier Kamasaka dans la périphérie de Lubumbashi qui a été le théâtre des affrontements.

Les éléments maï-maï prônant l’indépendance du Katanga, ont donc tenté de s’introduire dans la ville de Lubumbashi. L’armée qui est restée en alerte a déjoué cette incursion.

Il ressort de la tentative d’incursion du mouvement rebelle Bakata-Katanga, plusieurs décès mais aussi des éléments capturés par les forces de l’ordre et de sécurité.

Des corps sans vie ont été déposés à la morgue de l’hôpital militaire de la Ruashi ainsi qu’à hôpital Sendwe. S’agissant des capturés, ils ont été conduits à la 22e zone de défense des FARDC.

En soit, la date de ce 11 juillet est bien symbolique pour l’ex province du Katanga. Elle marque en fait l’anniversaire de la sécession katangaise sous l’égide de Moïse Tshombe juste après l’indépendance de la RDC en 1960. Pour contrecarrer toute tentative de perturbation de l’ordre public, l’armée et la police ont été mobilisées à cet effet.

Tous les endroits stratégiques de la ville de Lubumbashi, ont été sous contrôle des éléments de sécurité depuis le matin de ce jeudi. La date anniversaire de la proclamation de la république indépendante du Katanga par Moïse Kapend Tshombe l’a donc été sous haute surveillance.

Adrien Ambanengo / Junior Ngandu | Politico.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *