L’article publié le 3 juillet par le journal malgache La Gazette de la Grande Il sous le titre : “CAN 2019 : Gros risque de disqualification pour l’adversaire des Barea” est “diffamatoire et porte gravement atteinte à l’honneur et à la réputation de monsieur Katumbi”, s’indigne son conseiller juridique Grégory Ernes, dans une correspondance adressée à la Confédération africaine de football le 4 juillet 2019.

Selon Grégory Ernes, à la date évoquée par le journal, au cours de la quelle Moïse Katumbi aurait rencontré le gardien zimbabwéen en Égypte pour le corrompre, ce dernier se trouvait déjà à Bruxelles, comme le prouve son passeport. ” Il était dans l’impossibilité physique d’approcher un quelconque joueur”, précise-t-il.

En ce qui concerne les Léopards de la RDC, “Moïse Katumbi n’a pas eu le moindre contact” avec les joueurs congolais. Il a seulement assisté au premier match de poule entre la RDC et l’Ouganda. Sa présence en Égypte a été sur invitation de la CAF “à la fois en tant que membre de la commission d’organisation de la CAN et Président du TP Mazembe, Top 5 des clubs africains“, rappelle-t-il.

Ainsi, le conseiller juridique de Moïse Katumbi exige à la CAF qui l’a invitée de confirmer publiquement qu’aucune enquête interne n’a été initiée à son encontre comme le laisse entendre le journal malgache; et que cette dernière ” agisse promptement afin de sanctionner les affiliés ou autres membres derrière cette diffamation “.

Pour laver complètement Moïse Katumbi, un droit de réponse de Moïse Katumbi sur La Gazette de la Grande Il à qui copie de la correspondance a été réservée ne suffira pas.

Son conseiller informe que “ des actions pénales pour diffamation seront déposées à l’encontre de toute personne ayant contribué à la diffusion de ces informations mensongères. De manière certaine, les journalistes ainsi que les éditions ayant colportés ces mensonges seront cités devant les Cours et tribunaux compétents dans le but de laver l’honneur et la réputation sans faille de mon client“, annonce Grégory Ernes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *